Cet article date de plus d'onze ans.

Dix personnes ont été tuées dans une collision entre un train de marchandises et un train régional

L'accident s'est produit en fin de soirée à Hordorf dans la région de Magdebourg (Saxe-Anhalt), pour une raison inconnue.Entre une dizaine et une vingtaine de personnes ont été grièvement blessées, selon les chiffres des pompiers et de la police, qui divergeaient sur ce point. La ligne du train régional accidenté est exploitée par Veolia.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Accident entre deux trains à Hordorf, à 190 km de Berlin (29 janvier 2011) (AFP/ODD ANDERSEN)

L'accident s'est produit en fin de soirée à Hordorf dans la région de Magdebourg (Saxe-Anhalt), pour une raison inconnue.

Entre une dizaine et une vingtaine de personnes ont été grièvement blessées, selon les chiffres des pompiers et de la police, qui divergeaient sur ce point. La ligne du train régional accidenté est exploitée par Veolia.

L'accident a aussi fait une vingtaine de blessés légers, selon les pompiers. Au total, une quarantaine de personnes ont été évacuées vers des hôpitaux, selon un porte-parole de la police.

Contrairement à des premières informations de la police évoquant un incendie après la collision, il n'y a pas eu de flammes, selon les pompiers. Plus de 150 soldats du feu, policiers et secouristes ont été déployés sur place.

Le train régional était une rame de la ligne HarzElbeExpress (HEX) et circulait de Magdebourg vers Halberstadt.

La ligne du train régional exploitée par Veolia
"Les causes de l'accident sont pour l'instant inconnues", a dit à l'AFP Jörg Puchmüller, porte-parole pour la région Nord-Est du groupe Veolia, qui exploite la ligne HEX.

Le tronçon entre Magdebourg et Halberstadt, où a eu lieu l'accident, est une voie unique et des travaux y étaient prévus dans la nuit de samedi à dimanche, selon le site internet de HEX. Le trafic ferroviaire y a été entièrement interrompu et des bus ont pris le relais, selon un employé contacté par téléphone.

La rame avait une capacité d'accueil d'environ 100 voyageurs, selon le porte-parole de Veolia, qui ignorait toutefois le nombre exact de personnes se trouvant à bord au moment de la collision. Le train de marchandises appartiendrait lui aussi à une entreprise privée. La police a mis en place un numéro d'appel d'urgence pour les familles des victimes.

Plusieurs accidents meurtriers ces dernières années
L'Allemagne a connu plusieurs accidents ferroviaires meurtriers ces dernières années.
En 2006, l'accident d'un train expérimental Transrapid - un train à sustentation magnétique - avait fait 23 morts et 10 blessés, dans le nord-ouest de l'Allemagne. Le train était entré en collision à 170 km/h, sur une voie d'essai à Lathen, avec un véhicule d'inspection.

Le précédent drame avait eu lieu en juin 2003 : six personnes avaient été tuées et 25 blessées dans une collision frontale entre deux trains régionaux près de Schrozberg (sud-ouest). Mais la catastrophe ferroviaire la plus meurtrière du pays depuis 1945 remonte au 3 juin 1998 avec le déraillement d'un InterCity Express (ICE) reliant Munich (sud) à Hambourg (nord), qui avait heurté une pile de pont : 101 personnes avaient péri et 88 autres avaient été blessées à Eschede, dans le nord de l'Allemagne.

En août dernier, quinze personnes avaient été blessées dans la collision entre un train à grande vitesse ICE reliant Francfort à Paris et un camion de ramassage des ordures, près de Lambrecht (sud-ouest de l'Allemagne).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.