Cet article date de plus de quatre ans.

Crash d'EgyptAir : la piste de l'accident privilégiée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Crash d'EgyptAir : la piste de l'accident privilégiée
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour homicide involontaire. Une équipe de France 2 fait le point sur l'enquête.

40 jours après le crash du vol MS804 d'EgyptAir qui avait fait 66 morts, dont 15 Français, l'enquête avance. Les magistrats français ont tranché, le crash du MS804 n'est a priori pas dû à un attentat, mais serait plutôt un accident. Ce vol reliait Paris au Caire le 19 mai dernier quand il s'est abîmé en mer Méditerranée entre la Grèce et l'Égypte. Le parquet de Paris vient d'ouvrir une information judiciaire pour homicide involontaire. La piste terroriste n'est pour l'instant pas retenue.

De la transparence

Julie Heslouin a perdu son père et son frère dans l'accident, pour elle, l'enquête française est d'abord un gage de transparence. "Ça nous rassure beaucoup puisque nous tenons à connaître la vérité sur ce crash, les causes, les responsabilités, c'est important pour nous", confie-t-elle à France 2. L'hypothèse d'un attentat avait d'abord été avancée par les autorités égyptiennes, mais 40 jours plus tard, aucune revendication, aucun élément ne permet d'alimenter la piste terroriste. Seule certitude de l'enquête, de la fumée a été détectée quelques minutes avant le crash. Les cartes mémoire des boîtes noires sont quant à elles arrivées à Paris, mais sont très abîmées. Des experts français tentent de les réparer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Disparition du vol MS804 d'EgyptAir

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.