Mort de Simon Gautier en Italie : les premiers résultats de l'autopsie évoquent la rupture d'une artère après de multiples fractures

Le procureur en charge de l'affaire en Italie attend de nouveaux résultats d'analyses avant de se prononcer sur les causes exactes de la mort du jeune homme. Il a ouvert plus tôt dans la journée une enquête pour "homicide involontaire". 

Un secouriste italien près du lieu où le corps du Français a été retrouvé. 
Un secouriste italien près du lieu où le corps du Français a été retrouvé.  (ELIANO IMPERATO / AFP)

Les premiers résultats de l'autopsie du corps de Simon Gautier confirment mercredi 21 août que la chute du jeune homme lui a provoqué de multiples fractures aux jambes. Selon le procureur italien en charge de l'enquête, l'une de ces blessures a engendré la rupture d'une artère fémorale et donc une hémorragie. 

Une enquête ouverte pour "homicide involontaire"

Ces premières conclusions accréditent l'hypothèse d'une mort rapide de Simon Gautier après sa chute. Le procureur attend toutefois les résultats d'analyses complémentaires avant d'assurer avec certitude que cette mort est intervenue rapidement. Plus tôt dans la journée, le procureur de Vallo della Lucania a ouvert une enquête pour "homicide involontaire". Le corps du jeune homme de 27 ans, qui vivait à Rome, sera rapatrié jeudi en France.

Simon Gautier a disparu le 9 août alors qu'il randonnait à Belvedere di Ciolandrea, dans la province de Salerne, à environ 200 kilomètres au sud de Naples. Il a été retrouvé mort dimanche 18 août dans un ravin. En Italie, la polémique enfle autour du numéro d'urgence qui ne géolocalise pas les appels, et sur le temps mis pour retrouver le corps de l'étudiant. En plus des causes exactes de son décès, l'enquête en cours devra déterminer le laps de temps qui s'est écoulé entre l'appel téléphonique par lequel il a donné l'alerte et sa mort.