Cet article date de plus de sept ans.

Sept ans après la disparition de Maddie, les enquêteurs suivent une nouvelle piste

Les policiers britanniques sont à la recherche d'un délinquant sexuel susceptible d'être responsable de la disparition de la petite Madeleine McCann.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des avis de recherche pour retrouver la petite Maddie avaient été placardés sur les plages portugaises en 2007.  (HUGO CORREIA / REUTERS )

Peut-être un nouvel espoir pour les parents de la petite Maddie. Les policiers britanniques ont annoncé, mercredi 19 mars, être à la recherche d'un délinquant sexuel susceptible d'être responsable de la disparition de la petite Madeleine McCann (alors âgée de 3 ans), en 2007, au Portugal. Cet homme aurait agressé cinq fillettes après s'être introduit dans des maisons de vacances.

Selon Scotland Yard, cet individu, non identifié, est soupçonné d'être entré par effraction entre 2004 et 2010 dans des maisons, pour la plupart des résidences occupées par des familles britanniques en vacances dans la région de l'Algarve, dans le sud du Portugal.

Entre 2004 et 2006, l'homme, décrit par les témoins comme ayant la peau bronzée, les cheveux bruns et hirsutes, a agressé sexuellement cinq fillettes, âgées de 7 à 10 ans, qui se trouvaient dans leur lit, lors de quatre incidents distincts. "Ces crimes sont très graves et personne n'a été inculpé en lien avec ces faits. Nous avons besoin (...) d'établir si ces crimes sont liés à la disparition de Madeleine, détaille le policier Andy Redwood, qui dirige l'enquête. Nous avons besoin d'établir l'identité de cet homme." Des enquêteurs qui ont mis en ligne une carte interactive, ainsi que deux portraits-robots de suspects

Les profils de 38 personnes étudiés

Les policiers britanniques ne perdent pas espoir de retrouver vivante la petite Maddie. En 2013, ils ont ouvert leur propre enquête alors que les autorités portugaises avaient classé l'affaire après 14 mois d'investigations controversées, marquées notamment par la mise en examen des parents de la fillette, qui ont ensuite été blanchis.

Depuis, en plus de ce délinquant sexuel, les enquêteurs s'intéressent aux profils de 38 personnes dans le cadre de leurs investigations. Ils épluchent également des données concernant 530 délinquants sexuels notoires. Douze seraient des ressortissants britanniques, selon Andy Redwood. En 2012, les enquêteurs ont également publié un portrait vieilli de la petite fille.

F. Maréchal, T. Dorseuil / France 2

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.