DIRECT. Devant le Parlement européen, Thierry Breton promet d'être "radical" pour éviter les conflits d'intérêts. Regardez son audition

Depuis sa désignation comme candidat français à la Commission européenne, Thierry Breton met les bouchées doubles pour éviter de connaître la même mésaventure que Sylvie Goulard, recalée en octobre.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Thierry Breton va-t-il subir le même sort que Sylvie Goulard ? Après l'échec retentissant de l'ancienne ministre, la confirmation, jeudi 14 novembre, par le Parlement européen, de l'ancien PDG d'Atos au poste de commissaire reste incertaine, en raison de doutes persistants sur des risques de conflits d'intérêts. Face à ces soupçons, Thierry Breton a justement promis, lors de son audition, d'être "radical" pour éviter ces conflits d'intérêts.

Une audition attendue. Le cas de l'ex-PDG d'Atos, premier grand patron de l'histoire de l'UE candidat à la Commission, constitue l'un des derniers obstacles à franchir pour la prochaine présidente, Ursula von der Leyen, qui peine à mettre en place son équipe. Un feu vert des eurodéputés à Thierry Breton placerait l'Allemande en bonne position pour respecter l'objectif d'une prise de fonctions le 1er décembre, déjà retardée d'un mois.

Proposé par Emmanuel Macron après l'échec de Sylvie Goulard. La candidature de la Française au poste de Commissaire européen au Marché intérieur avait été rejetée, le 10 octobre, lors d'une seconde audition. Le chef de l'Etat a donc choisi de soumettre la candidature de Thierry Breton, même si certains s'inquiètent du risque de conflit d'intérêts entre son potentiel futur portefeuille et son actuelle activité de PDG du groupe informatique Atos.

Chef d'entreprise et auteur de science-fiction. Ancien ministre de l'Economie mais surtout chef d'entreprise, Thierry Breton a dirigé Thomson, France Télécom et, jusqu'à aujourd'hui, le groupe informatique Atos. Le 24 octobre, nous vous avions résumé ce qu'il faut savoir sur celui qui a aussi écrit un roman de science-fiction.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UE

19h37 : Voici le point sur l'actualité après un après-midi chargé en actualités :

"Je vous ai compris", façon Macron. Le chef de l'Etat a promis cet après-midi de répondre par des "décisions fortes" à la colère des personnels des hôpitaux qui ont manifesté par milliers un peu partout en France pour réclamer davantage de moyens et d'effectifs.

• Le Parlement européen a donné son feu vert au Français Thierry Breton pour qu'il devienne commissaire européen au marché intérieur et au numérique, malgré les risques de conflit d'intérêts soulevés par certains eurodéputés.

• La justice va réexaminer la validité du non-lieu dont a bénéficié en 2018 le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, accusé par une femme d'un viol en 2009, selon une décision rendue par la Cour de cassation.


Plusieurs personnes ont été blessées par balle après l'irruption d'un tireur dans un lycée de Santa Clarita, près de Los Angeles (Californie), ont rapporté la police et les médias locaux.

19h29 : La candidature du Français Thierry Breton à la Commission européenne a été approuvée par les députés européens, annonce Stéphane Séjourné, président de la délégation française au sein du groupe Renew Europe (centristes et libéraux).

14h29 : Thierry Breton passe sur le gril. Le candidat français à la Commission européenne répond aux questions des députés européens. L'ancien ministre et ex-patron d'Atos insiste longuement sur sa position favorable au développement d'une industrie européenne.

13h03 : Le Français est loin d'être sûr de son sort en raison de doutes persistants sur des risques de conflits d'intérêts. Thierry Breton a en effet été le patron du géant du numérique Atos, dont il a cédé ses parts pour plus de 45 millions d'euros. Il a également abandonné ses mandats dans divers conseils d'administration. Et annoncé qu'il se récuserait "automatiquement de toute décision de gestion financière, contractuelle" qui concernerait directement Atos.

13h00 : Le candidat de la France à la Commission européenne, Thierry Breton, passe son grand oral dans quelques minutes devant le Parlement européen, un examen à haut risque. Vous pourrez bientôt suivre son audition en direct sur notre site et application.