Des milliers de citoyens bulgares se mobilisent pour sauver le parc naturel de Pirin

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le parc national de Pirin en Bulgarie est menacé par des projets d’exploitation forestière et la construction de stations de ski.

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

48% du parc sera ouvert à l'exploitation. Le gouvernement bulgare a annoncé l’ouverture de larges zones à la construction et à l'abattage dans le parc national de Pirin. Le projet a pour finalité l’exploitation forestière et la construction d'infrastructures pour le ski. L'annonce a été faite le 28 décembre 2017, soit quatre jours avant l'accession de la Bulgarie à la présidence du Conseil de l'Union européenne. Ce massif montagneux du sud-est du pays est protégé à l'échelle européenne. 

Un refuge pour 229 espèces animales

Le parc naturel de Pirin est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. C’est également un refuge pour 229 espèces animales et pour l'un des plus vieux arbres du monde, le pin de Baikushev âgé de 1 300 ans. 

Des milliers de Bulgares sont descendus dans les rues de onze ville de Bulgarie pour manifester leur indignation et demander le retrait de la mesure. La fondation de Leonardo DiCaprio s'est aussi directement adressée au Premier ministre bulgare sur Twitter, le 8 janvier : "S’il vous plaît, protégez le parc bulgare de Pirin, inscrit au patrimoine #UNESCO, du désastre de l’abattage et des infrastructures pour le ski".

Des milliers de citoyens bulgares se mobilisent pour sauver le parc naturel de Pirin
Des milliers de citoyens bulgares se mobilisent pour sauver le parc naturel de Pirin (BRUT)