"Green Blood Project" : une enquête mondiale révèle les crimes de l'industrie minière contre l'environnement

Des scandales écologiques. Des journalistes menacés ou assassinés. La cellule investigation de Radio France est partenaire du nouveau projet du collectif Forbidden Stories baptisé "Green Blood Project".

FORBIDDEN STORIES
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le "Green Blood Project" ("sang vert") : c’est le nom de la nouvelle enquête collaborative internationale lancée par le collectif Forbidden Stories qui poursuit les enquêtes de journalistes menacés ou assassinés. Après l’assassinat de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia, qui dénonçait la corruption dans cet Etat de l’Union européenne, ce sont les crimes environnementaux de l’industrie minière qui sont au cœur de cette nouvelle investigation internationale.

Une enquête collaborative sur trois continents

Huit mois d’enquête, 40 journalistes, 15 médias (dont Radio France, France Télévisions et Le Monde pour la France) dans 10 pays différents : l’enquête collaborative de Forbidden Stories est publiée cette semaine dans 30 organes de presse du monde entier. Rendez-vous mardi 18 juin à 18 heures pour le premier volet du "Green Blood Project". 

Elle vous entraîne sur trois continents : l’Afrique, l’Amérique latine et l’Asie. En Tanzanie, où le journaliste Jabir Idrissa dénonce les agissements autour d’une mine d’or. Au Guatemala, où l’industrie du nickel provoque la colère des populations locales et où les autorités tentent de bâillonner le journaliste Carlos Choc. Et en Inde où des journalistes comme Sandhya Ravishankar dévoilent au péril de leur vie les agissements de véritables "mafias du sable".

Selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), au moins 13 journalistes ont été tués depuis 2009 pour avoir enquêté sur des scandales environnementaux. Le total pourrait même atteindre 29 cas. Le CPJ enquête toujours sur 16 autres décès suspects.


Forbidden Stories est un réseau de journalistes d’investigation, créé en 2017 pour poursuivre le travail de reporters ­menacés ou assassinés. Après huit mois d’enquête, avec 40 journalistes, 15 médias (dont Radio France, France Télévisions et Le Monde pour la France) dans 10 pays différents, le réseau publie "Green Blood Project", une enquête collaborative mondiale sur les crimes de l’industrie minière. Elle révèle les pratiques opaques du secteur minier dans trois pays de trois continents : la Tanzanie, le Guatemala et l’Inde.

Forbidden Stories est publiée cette semaine du 17 juin 2019 dans 30 organes de presse du monde entier.
Forbidden Stories est publiée cette semaine du 17 juin 2019 dans 30 organes de presse du monde entier. (FORBIDDEN STORIES)