Crimée : le président ukrainien ordonne l'évacuation des bases

Les soldats russes ont donné l'assaut ce lundi à l'aube  à la base navale de Feodossia qu'ils encerclaient depuis plusieurs jours. C'était l'une des dernière à porter encore le drapeau ukrainien. La Russie contrôle maintenant presque intégralement la Crimée. Et depuis Kiev, le président ukrainien a donné l'ordre d'évacuer toutes les bases.

(Maxppp)

"Le conseil de sécurité nationale et de défense a ordonné au ministère de la Défense de redéployer les unités militaires qui se trouvent en Crimée" . Avec cette annonce, le président ukrainien par intérim, Olexandre Tourtchinov abandonne les bases de Crimée à la Russie.

Une décision qui était devenue inéluctable depuis la prise par l'armée russe de la plupart de ces bases. L'une des dernières ce lundi matin, la base navale de Feodossia sur la côte sud de la Crimée. C'était l'un des derniers sites militaires de Crimée sur lesquelles flottait toujours le drapeau ukrainien.

A LIRE AUSSI  ►►► Crimée : les soldats russes font tomber les bases ukrainiennes

Le porte-parole des forces ukrainiennes en Crimée, Vladislav Seleznev, qui communique sur cet assaut, précise que des coups de feu ont été entendus. Mais il ne signale aucune victime.

Le lieutenant Anatoli Mozgovoy, joint par Reuters, raconte que les Russes ont tiré à l'arme automatique et lancé des grenades assourdissantes. Et que les soldats ukrainiens, qui n'étaient pas armés, n'ont pas offert de résistance.

Selon le ministère ukrainien de la Défense, "le commandant de bataillon, Dmytro Deliatnitski et son adjoint Rostislav Lomtev ont été jetés à terre et ont reçu des coups de pied au visage. Ensuite ils ont été emportés à bord d'un hélicoptère dans une direction inconnue."  Entre 60 et 80 soldats ont été capturés. Il sauraient été emportés dans des camions, pieds et poings liés.

"Tous les commandants avaient l'ordre d'utiliser les armes"

"La situation en Crimée est complexe. Vous savez que ces derniers jours des navires ont été bloqués puis saisis (par les Russes), en dépit du fait que tous les commandants avaient l'ordre d'utiliser les armes " avait admis dimanche  Igor Tenioukh, le ministre ukrainien de la Défense.

Enfin un acte patriotique signalé par le compte Euromaidan. Les cadets ukrainiens de la base désormais russe de Sébastopol ont chanté l'hymne ukrainien avant le changement de drapeaux.