Commission européenne : Ursula von der Leyen renomme le portefeuille controversé sur les migrations

Le nom du portefeuille du commissaire européen chargé des migrations, intitulé "Protection du mode de vie européen", avait suscité une vive polémique au mois de septembre. 

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, lors du Forum de Paris sur la Paix, le 12 novembre 2019 à Paris. 
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, lors du Forum de Paris sur la Paix, le 12 novembre 2019 à Paris.  (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP)

Marche arrière à Bruxelles. La présidente de la prochaine Commission européenne, Ursula von der Leyen, a modifié le nom controversé du portefeuille du commissaire en charge des migrations, intitulé "Protection du mode de vie européen". Ce portefeuille a été rebaptisé "Promotion du mode de vie européen", a annoncé à l'AFP le porte-parole d'Ursula von der Leyen, mercredi 13 novembre. 

Cet intitulé avait suscité une vive polémique lors de l'annonce de la nouvelle Commission, qui doit entrer en fonction le 1er décembre. Une polémique qui avait constitué un premier couac pour Ursula von der Leyen. Les groupes parlementaires de gauche, les sociaux-démocrates, écologistes et les libéraux de Renew avaient réclamé de la future présidente de la Commission l'abandon de cet intitulé associant migration et "protection du mode de vie européen". Mais cette dernière avait jusqu'alors campé sur ses positions.

D'autres changements annoncés

La présidente du groupe Socialiste et démocrate (S&D) au Parlement européen, Iratxe Garcia, avait adressé en septembre un courrier sur le sujet à Ursula von der Leyen. Elle a salué mercredi dans un communiqué les "réponses très positives" apportées par la présidente de la future Commission. 

La responsabilité de ce portefeuille en charge des migrations reviendra au Grec Margaritis Schinas. Selon le groupe S&D, d'autres changements ont été apportés : le commissaire à l'Emploi sera désormais responsable de l'emploi et des droits sociaux ; celui à l'Environnement et aux océans intègrera aussi la pêche.