Cet article date de plus de neuf ans.

Colère à Chypre après l'accord avec l'UE sur la taxation des dépôts

Les Chypriotes sont sous le choc. Ils ont appris ce samedi que le plan de sauvetage de dix milliards d'euros accordés par l'Europe était assorti d'une disposition inédite : une taxation de leurs dépôts en banque. Jusqu'à 10%. Le président de Chypre doit s'adresser ce dimanche à la population.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

 Dans un communiqué diffusé ce samedi, le président Nicos
Anastasiades, élu il y a trois semaines explique qu'il n'avait pas le choix : "Nous aurions dû choisir entre le scénario catastrophique d'une faillite désordonnée ou celui d'une gestion douloureuse mais maîtrisée de la crise".

Les parlementaires ont été convoqués ce dimanche pour une séance extraordinaire consacrée à ce plan d'aide. L'issue de ce vote est incertaine.  Nicholas Papadopoulos, vice-président du Parti démocratique membre de la coalition gouvernementale, est très réservé sur ce plan : 

"Si nous mettons cela en oeuvre, le risque est grand que rien ne soit fini, le système bancaire restera confronté à l'instabilité car il sera confronté à une importante fuite de capitaux."

Des queues se sont formées dés samedi matin devant les distributeurs de billets. Les sociétés mutualistes de crédit ont dû fermer leurs portes pour éviter une ruée aux guichets. Dés vendredi,  les banques avaient gelé les comptes bancaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.