Bulgarie : une peine de prison à perpétuité pour les deux accusés de l'attentat anti-israélien de 2012

Les deux complices du kamikaze avaient quitté le pays le soir de l'attaque et ils n'ont jamais été retrouvés.

La carcasse du bus ciblé par une attaque lors de son évacuation du site, le 19 juillet 2012 à l\'aéroport de Bourgas (Bulgarie). 
La carcasse du bus ciblé par une attaque lors de son évacuation du site, le 19 juillet 2012 à l'aéroport de Bourgas (Bulgarie).  (NIKOLAY DOYCHINOV / AFP)

Deux Libanais ont été condamnés par contumace en Bulgarie à une peine de prison a perpétuité, lundi 21 septembre, pour leur rôle dans un attentat commis en juillet 2012 contre un bus transportant des touristes israéliens. Sept personnes étaient mortes dans cette attaque. A l'époque, les éléments recueillis par l'enquête avaient convaincu l'Union européenne d'inscrire en juillet 2013 la branche armée du Hezbollah sur sa liste noire des organisations terroristes.

Le 18 juillet 2012, cinq touristes israéliens avaient été tués à l'aéroport de Bourgas (ville balnéaire de la côte de la mer Noire), par l'explosion d'une bombe placée dans un bus assurant la liaison entre le terminal de l'aéroport et le lieu de vacances des voyageurs. Le chauffeur bulgare avait également perdu la vie. Au total, trente-huit personnes avaient été blessées. Le poseur de bombe présumé, Mohamad Hassan El-Husseini, un Franco-Libanais de 23 ans, avait aussi été tué dans l'explosion.

Le premier de ses deux complices, Meliad Ferah, âgé de 31 ans au moment de l'attentat, a été reconnu coupable d'avoir rassemblé les pièces nécessaires à la construction de la bombe artisanale. Le second, Hassan El Hajj Hassan, 24 ans en 2012, est soupçonné d'avoir loué des logements et des voitures de location, dans le cadre du projet terroriste. Les deux hommes avaient quitté la Bulgarie le soir de l'attentat et n'ont pas été retrouvés.