Italie : la gauche conserve l'Émilie-Romagne malgré la campagne offensive de Matteo Salvini

e leader populiste de la Ligue Matteo Salvini n'est pas parvenu à ravir ce bastion régional de la gauche lors du scrutin régional du dimanche 26 janvier.

Il espérait pouvoir s'imposer dans ce fief historique de la gauche. Matteo Salvini est finalement défait par la gauche, dimanche 26 janvier, lors des élections régionales d'Émilie-Romagne. Son parti, la Ligue, peut se targuer d'avoir obtenu réussi à mettre en difficulté le président de région sortant, Stefano Bonaccini. "Pour la première fois depuis 70 ans en Émilie-Romagne, il y a une compétition pour ses élections", a réagi Matteo Salvini après la publication des premières estimations.

Échec de son pari

Il avait fait de ce scrutin un test national. En plus de multiplier les réunions publiques dans toute la région, il s'était affiché lors des derniers jours aux côtés de Silvio Berlusconi. Son objectif était de demander la démission du gouvernement, à savoir la fragile coalition entre le Parti démocrate et le Mouvement 5 Étoiles. La participation, de 68%, a été particulièrement forte. Une victoire pour le mouvement des Sardines, qui a émergé à Bologne il y a quelques semaines, pour protester contre les velléités de Matteo Salvini. En revanche, la droite l'emporte en Calabre, dans l'autre scrutin régional du week-end.

Le JT
Les autres sujets du JT
Matteo Salvini, le 28 août 2019, à Rome (Italie).
Matteo Salvini, le 28 août 2019, à Rome (Italie). (FILIPPO MONTEFORTE / AFP)