Berlin : Facebook active son bouton "je suis en sécurité"

L'outil, déjà utilisé lors des attentats de Nice et de Paris, est basé sur un système développé après le tremblement de terre et le tsunami au Japon en 2011.

Des policiers aux abords du marché de Noël visé par une attaque au camion, à Berlin (Allemagne), le 19 décembre 2016.
Des policiers aux abords du marché de Noël visé par une attaque au camion, à Berlin (Allemagne), le 19 décembre 2016. (JOHN MACDOUGALL / AFP)

Environ une heure après l'attaque au camion visant un marché de Noël de Berlin (Allemagne), faisant au moins 12 morts et 48 blessés, Facebook a activé son "Safety check". Ce dispositif permet à ses utilisateurs présents dans la région de se signaler "en sécurité". Une notification est ensuite envoyée à tous leurs contacts.

>> Réactions, enquête : suivez notre direct sur l'attaque au camion qui a visé un marché de Noël de Berlin

L'outil est basé sur un système développé après le tremblement de terre et le tsunami au Japon en 2011.

En novembre 2015, plus de 5 millions de personnes se trouvant à Paris ou en région parisienne avaient pu rassurer leurs proches en cliquant sur ce bouton d'urgence. Il a depuis été réutilisé après les attentats de Nice, de Bruxelles (Belgique) ou d'Ankara (Turquie).