Inflation : les Belges passent la frontière pour faire leurs courses à la recherche de prix plus bas

Publié Mis à jour
13H Inflation : les Belges passent la frontière pour faire leurs courses à la recherche de prix plus bas
FRANCE 2
Article rédigé par
M.-P.Degorce, France 3 Lorraine, S.Lacombe - France 2
France Télévisions

Faire des économies, voilà le mot d'ordre de la grande majorité des Européens face à la flambée des prix due à l'inflation. Pour les Belges, il est parfois plus avantageux de venir se fournir en France. 

À Lexy (Meurthe-et-Moselle), les plaques d'immatriculation sur le parking de l'hypermarché ne trompent pas : les Belges sont de plus en plus nombreux à venir faire leurs courses en France. Le plat pays est frappé par une inflation de près de 10 %, là où cette dernière est limitée à 6 % en France. Une bonne raison de traverser la frontière. "Pour une question de budget, nous venons régulièrement. Tous les quinze jours à peu près", témoigne un couple. 

1h30 de route pour venir faire ses courses

Et certains viennent de loin. À l'approche de la rentrée, une famille liégeoise a fait une heure et demie de route pour venir à Lexy afin d'acheter les fournitures scolaires et faire les courses. "Pour 150 euros d'économies, ça en valait la peine", assure la mère de famille. "Je pense que sur un caddie, on fait 20 euros en moins", ajoute un autre client qui est venu pour l'alimentaire et les boissons, excepté la bière, qui reste moins chère en Belgique. "Les clients viennent chercher certains produits en particulier comme les produits frais, la crêmerie, mais aussi la parapharmacie", détaille Jérôme Lipa, directeur de l'hypermarché. Et ils ne repartent pas qu'avec le caddie plein, nos voisins font leur plein de carburant en France et ils devraient continuer avec la ristourne de 30 centimes à la pompe qui aura lieu dès la rentrée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.