Avion abattu en Ukraine : Kiev accuse Moscou

Alors que l'armée ukrainienne poursuit son opération d'encerclement des villes de Donetsk et de Lougansk, Kiev assure que le missile qui a descendu un de ses avions ce lundi a été tiré depuis la Russie.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Dans un communiqué, la présidence ukrainienne explique que l'avion volait à une altitude de 6500 mètres, trop haut pour être atteint par des missiles sol-air portables des rebelles pro-russes. L'avion a dû être abattu par un missile plus puissant, tiré vraisemblablement à partir du territoire russe, déclare la présidence. Une partie de l'équipage a réussi à sauter en parachute avant le crash.

Au moins deux prisonniers 

Dans un premier temps, les séparatistes affirmaient avoir fait cinq prisonniers tandis que Kiev n'en confirmait que deux.

En fin d’après-midi mardi, un porte-parole militaire ukrainien précisait que quatre membres d’équipage avaient été retrouvés et évacués dans une zone sûre. Selon Kiev, deux autres membres de l’équipe à bord de l’avion ont été faits prisonniers par les séparatistes et les recherches se poursuivent pour les deux personnes restantes, dont le sort reste inconnu. Des habitants disaient avoir vu plusieurs parachutes au dessus du secteur où l’avion est tombé lundi.  

La Russie n'a pas encore réagi à ces accusations qui interviennent moins de 24 heures après un autre incident. Dimanche, une roquette tirée depuis l'Ukraine a atterri dans un village russe frontalier, tuant une personne.

L'opération d'encerclement des séparatistes se poursuit. Lundi soir, des tirs d'artillerie ont de nouveau retentit dans le centre de Lougansk transformée en ville fantôme. A Donetsk, les combats se concentrent en périphérie de la ville mais touchent principalement des civils. Une quinzaine d'entre eux a perdu la vie après plusieurs salves de roquettes dont l'armée et les rebelles se rejettent la responsabilité.

(Ukraine, la situation au 15 juillet © idé)