Cet article date de plus de sept ans.

Aux Baléares, adhérer au Parti populaire permet de payer ses courses moins cher

Les réductions de prix sont négociées avec 300 commerçants de la région, ce que dénonce l'opposition de gauche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La plage de Porto Soller, sur l'île de Majorque, la plus grande de l'archipel des Baléares (Espagne), le 15 janvier 2014. (GODONG / BSIP / AFP)

Une troisième nuit offerte à l'hôtel, 15% chez le cordonnier, 10% chez le concessionnaire... Aux Baléares, le Parti populaire (PP), le principal parti politique de la droite espagnole, auquel appartient le chef du gouvernement Mariano Rajoy, a lancé une carte de réduction pour les 22 000 adhérents de l'archipel, rapporte Le Figaro, lundi 19 mai. Le PP contrôle le gouvernement régional.

Les réductions ont été négociées avec les 300 commerçants de la région. "Il s'agit d'offres qu'ils proposent d'habitude aux membres des associations de pêcheurs à la ligne et aux clubs de philatélistes", précise le quotidien.

La gauche parle de "mélange des genres"

Mais l'initiative n'est pas du goût de l'opposition de gauche. Indignée "d'un tel mélange des genres", elle appelle au boycott des commerçants qui acceptent la carte, appelée targeta blava (carte bleue) en raison de la couleur du logo du PP.

Face à la polémique, le PP a finalement repoussé la mise en service de cette carte, sans néanmoins la supprimer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.