Autriche : un scandale fait tomber le vice-chancelier

En Autriche, le vice-chancelier, numéro 2 du gouvernement, a été contraint de démissionner après la révélation d'un scandale sur une vidéo.

FRANCE 2

Le vice-chancelier autrichien et président du parti d'extrême droite, Heinz-Christian Strache, a été contraint samedi 18 mai à la démission. La raison ? Une vidéo compromettante dans laquelle il accepte de recevoir de l'argent russe et promet en échange des contrats publics à une femme assise à côté de lui qui se présente comme la nièce d'un oligarque. "J'étais ivre, nous étions dans une atmosphère intime, c'est pour ça que j'ai parlé à ce moment-là, sans réfléchir, et de façon polémique. Oui, ce que j'ai dit était très embarrassant", s'est-il justifié.

Vers de nouvelles élections ?

Une vidéo accablante filmée il y a deux ans dans une villa truffée de caméras cachées à Ibiza (Espagne). Heinz-Christian Strache suggère d'abord un financement occulte de son parti. Les journaux allemands qui ont révélé le scandale ne précisent pas qui leur a fourni la vidéo ni si la jeune femme était vraiment membre d'une riche famille russe. À Vienne, des centaines de manifestants se sont rassemblés devant le siège du gouvernement pour réclamer de nouvelles élections.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le vice-chancelier autrichien, Heinz-Christian Strache, à Vienne en Autriche, le 18 mai 2019.
Le vice-chancelier autrichien, Heinz-Christian Strache, à Vienne en Autriche, le 18 mai 2019. (ALEX HALADA / AFP)