VIDEO. Auschwitz : le difficile travail de conservation du lieu

Il y a 70 ans, le 27 février 1945, le camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau était libéré par les troupes de l’Armée rouge. Aujourd’hui, un laboratoire est installé dans le Mémorial pour protéger la mémoire des victimes.

France 3

Ce 27 février, on commémore la libération du camp de concentration d’Auschwitz- Birkenau, en Pologne. Dans leur fuite, les nazis n’ont pas eu le temps de le détruire. Aujourd’hui, un laboratoire a été installé au sein du camp afin de le préserver le plus possible des sévices du temps et protéger la mémoire des disparus.

"l’histoire de ces chaussures est plus importante que nos émotions"

Des scientifiques du monde entier travaillent ici : "On utilise de la soie, un matériau très léger pour réparer, on le place en dessous de l’endroit endommagé et on le cout très discrètement de manière à ne pas le voir à l’œil nu", explique Margrit Bormann, conservatrice spécialisée au laboratoire, au micro de France 3. Grâce à ce travail, des centaines de tenues sont préservées.
"Quand on travaille sur ces objets, sur ces chaussures, on essaie de faire en sorte qu’ils puissent encore raconter leur histoire, et l’histoire de ces chaussures est bien plus importante que nos propres émotions", explique Andrzej Tastrzebiowski, conservateur spécialisé au laboratoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le camp d’extermination de Auschwitz-Birkenau, tiré du documentaire \"Jusqu\'au dernier, la destruction des Juifs d\'Europe\" écrit et réalisé par William Karel et Blanche Finger.  
Le camp d’extermination de Auschwitz-Birkenau, tiré du documentaire "Jusqu'au dernier, la destruction des Juifs d'Europe" écrit et réalisé par William Karel et Blanche Finger.   (© OLIVIER RAFFET / ZADIG PRODUC)