Cet article date de plus de six ans.

Vidéo 70 ans après la libération du camp, survivants et dirigeants européens se recueillent à Auschwitz

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
BERNARD LEBRUN - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Des rescapés et des chefs d'État ou de gouvernement ont commémoré, mardi 27 janvier, les 70 ans de la libération du camp d'extermination nazi.

Les émotions des rescapés d'Auschwitz restent vivaces 70 ans après la libération du camp, célébrée mardi 27 janvier. Près d'un million de juifs ont été assassinés dans ce complexe d'extermination nazi. "Nous, les survivants, nous ne voulons pas que notre passé soit l'avenir de nos enfants", a déclaré Roman Kent, venu des États-Unis, la voix brisée par l'émotion.

Quelque 300 survivants et quarante chefs d'État ou de gouvernement, deux rois et deux reines, ont marché sous la neige jusqu'au monument aux victimes de Birkenau, pour y déposer fleurs et cierges. Vladimir Poutine n'est pas venu, et pourtant, ce sont les soldats soviétiques qui, les premiers, ont ouvert les portes du camp d'Auschwitz-Birkenau.

Sonnerie déchirante du chofar 

La cérémonie principale s'est achevée par la sonnerie déchirante du chofar, une corne utilisée dans les rituels israélites, et des prières juives pour les défunts ont marqué la fin de cérémonie principale, dans une tente dressée devant le portail du camp. Pour l'anniversaire de la libération d'Auschwitz, le 27 janvier 1945, se tenait la Journée internationale d'hommage aux victimes de l'Holocauste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Auschwitz

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.