Libération d'Auschwitz : les chefs d'État se souviennent

Les chefs d'État d'une quarantaine de pays, dont Emmanuel Macron, ont assisté jeudi 23 janvier aux cérémonies de commémoration des 75 ans de la libération du camp d'Auschwitz, à Jérusalem (Israël). 

France 2

Le président allemand termine son discours jeudi 23 janvier en hébreu. Quelques minutes plus tard, Franck Walter-Steinmeier tombe dans les bras du président israélien Reuven Rivlin. Le symbole est fort, 75 ans après la libération d'Auschwitz. Plus jamais ça. Tous les dirigeants présents à ces commémorations en Israël, jeudi 23 janvier, à commencer par Vladimir Poutine, reprennent la formule, mais soulignent une autre réalité.

Emmanuel Macron a promis un renforcement de la lutte contre l'antisémitisme

"Aujourd'hui, dans nos démocraties, l'antisémitisme resurgit, violent, brutal", a déclaré Emmanuel Macron. La meilleure façon de le combattre, c'est de rappeler l'histoire. Celle notamment des 80 000 juifs de France déportés. Une dizaine de lycéens parisiens participent à une autre cérémonie à Jérusalem. Aujourd'hui, parmi les enfants de déportés, l'inquiétude est bien là.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Président français Emmanuel Macron prononce un discours au Musée mémorial de l\'Holocauste de Yad Vashem à Jérusalem (Israël), le 23 janvier 2020.
Le Président français Emmanuel Macron prononce un discours au Musée mémorial de l'Holocauste de Yad Vashem à Jérusalem (Israël), le 23 janvier 2020. (RONEN ZVULUN / AFP)