Libération d'Auschwitz : Emmanuel Macron a pris part aux cérémonies à Jérusalem

Il y a 75 ans, le 27 janvier 1945, les troupes soviétiques libéraient le camp d'Auschwitz où plus d'un million de juifs furent exterminés. À Jérusalem, une centaine de rescapés ont témoigné devant une quarantaine de dirigeants mondiaux.

Le président israélien qui prend le président allemand dans ses bras, tout un symbole. Symbole aussi, la présence de Rose Moscovitz au mémorial de Yad Vashem (Israël). Cette survivante des camps de la mort vient allumer la flamme du souvenir, sous le regard d'une quarantaine de chefs d'État réunis, avec pour mot d'ordre la lutte contre la haine et le rejet de l'autre.

Poutine et Macron étaient présents

"Quand l'antisémitisme apparaît, tous les racismes prolifèrent, toutes les divisions se propagent. Que nul ne pense en sortir gagnant", explique Emmanuel Macron à la tribune. Il y a 75 ans, le camp d'Auschwitz était libéré par l'armée rouge. Dans son discours, Vladimir Poutine a voulu insister sur le devoir de mémoire. Pour clôturer cette cérémonie, chaque chef d'État est venu déposer une gerbe de fleurs pour honorer la mémoire des six millions de juifs assassinés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron prononce un discours lors d\'une conférence de presse conjointe avec le président israélien à Jérusalem en Israël, le 22 janvier 2020. 
Emmanuel Macron prononce un discours lors d'une conférence de presse conjointe avec le président israélien à Jérusalem en Israël, le 22 janvier 2020.  (ATEF SAFADI / EPA / AFP)