DIRECT. 75e anniversaire de la libération d'Auschwitz : Benyamin Nétanyahou appelle à agir contre les "tyrans de Téhéran"

Des milliers de policiers et autres forces de sécurité quadrillent Jérusalem pour l'arrivée des dirigeants.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

"J'appelle tous les gouvernements à joindre l'effort vital pour faire face à l'Iran". A l'ouverture des commémorations du 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz, le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a exhorté jeudi 23 janvier la communauté internationale à prendre des mesures rapides contre "les tyrans de Téhéran" afin d'éviter une "autre Shoah".

Des commémorations au Mémorial Yad Vashem. Le président russe, Vladimir Poutine, le prince Charles, le président allemand, Frank-Walter Steinmeier, et Reuven Rivlin doivent prononcer les principaux discours pour commémorer la mémoire des millions de Juifs assassinés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

La Pologne absente. Varsovie craint que Vladimir Poutine, qui doit prononcer deux discours, n'accuse à nouveau la Pologne d'antisémitisme. Et qu'il ne fasse la promotion de sa "politique historique" consistant à faire l'éloge de l'URSS, en faisant oublier son pacte de 1939 avec l'Allemagne nazie.

Tensions avec Vladimir Poutine. Le tout se déroule sur fond de tensions avec Vladimir Poutine, qui a récemment accusé la Pologne d'avant-guerre de collusion avec Hitler et d'antisémitisme. Le président russe doit inaugurer à Jérusalem un monument en l'honneur des victimes du siège de Leningrad par les nazis, fatal à au moins 800 000 personnes de 1941 à 1944.

Entretien avec Mahmoud Abbas. Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, ainsi que le prince Charles, doivent aussi se rendre en Cisjordanie occupée afin de s'entretenir, séparément, avec le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Ce dernier devrait évoquer le "plan de paix" que Washington doit encore présenter mais qui est déjà boycotté par les Palestiniens, ainsi que le soutien américain aux colonies israéliennes en Cisjordanie occupée et le projet israélien d'annexion de la vallée du Jourdain.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AUSCHWITZ

21h27 : Voici les principaux titres à 18 heures :

• Le trafic sera à nouveau très perturbé sur douze lignes de métro, demain, a annoncé la RATP. Retrouvez les prévisions de trafic dans notre article.

• Agnès Buzyn a affirmé qu'"aucun cas douteux" de coronavirus chinois n'a été recensé en France. "Nous sommes en mesure, en France, d'avoir un diagnostic très rapide", a assuré la ministre de la Santé.

•La loi sur le Brexit a été promulguée par la reine Elizabeth II, à huit jours de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Le texte règle les modalités du divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

• Une quarantaine de dirigeants mondiaux ont assisté à Jérusalem à la cérémonie marquant les 75 ans de la libération du camp d'Auschwitz, cet après-midi. "Nul n'a le droit de convoquer ces morts pour justifier quelque division ou quelque haine contemporaines", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une allocution.

17h11 : À Haïfa, au nord d'Israël, une maison de retraite n'accueille que des survivants de la Shoah. A l'occasion des 75 ans de la libération du camp d'Auschwitz, une équipe de France 2 s'est rendue sur place.

(FRANCE 2)

21h20 : Le prince Charles, qui a pris la parole au nom du Royaume-Uni durant les commémorations du 75e anniversaire de la libération d'Auschwitz, a rendu hommage à sa grand-mère, "une des Justes parmi les nations". "J'ai, depuis longtemps, été inspirée par les actes altruistes de ma très chère grand-mère, la princesse Alice de Grèce, qui a sauvé une famille juive en la cachant dans sa maison, en 1943, alors qu'Athènes était sous occupation nazie", a-t-il déclaré.

(AFP)

15h13 : "Alors ceux qui nient, relativisent, s'habituent, trouveront toujours face à eux la réponse implacable de notre nation."

15h10 : "Nous ne laisserons pas faire. La promesse de la France est bien une promesse de souvenir et d'action. (...) 'Souviens-toi, n'oublie jamais.' Ce serment au cœur du judaïsme, la République française l'a fait sien."

15h08 : "Quand l'antisémitisme apparaît, tous les racismes prolifèrent, toutes les divisions se propagent. Que nul ne pense en sortir gagnant."

15h04 : "La communauté internationale ne doit rien oublier non plus. (...) Car aujourd'hui, dans nos démocraties, l'antisémisme ressurgit, violent, brutal. Il est là."

15h02 : "L'Europe doit se tenir unie, ne jamais oublier, ne jamais se diviser. C'est aussi cela notre enseignement."

14h58 : "C'est pour cela que l'Holocauste ne saurait être une histoire que nous pourrions manipuler ou utiliser, ou revisiter. (...) Nul n'a le droit de convoquer ces morts pour justifier quelque division ou quelque haine contemporaines, car tous ceux qui sont tombés nous obligent à la vérité, à la mémoire, au dialogue, à l'amitié."

21h06 : Emmanuel Macron prend la parole. "Ici sont conservées les traces du martyr et de l'héroïsme. La mémoire du mal radical et de cet esprit de résistance", déclare-t-il sur la scène du Mémorial de Yad Vashem.




(FRANCEINFO)

14h34 : Comme le Premier ministre israélien, le vice-président américain appelle les dirigeants à faire front face à l'Iran. Enfin, Mike Pence martèle : "On ne doit jamais laisser ce qui s'est produit [durant la Shoah] se reproduire".

21h20 : La cérémonie se poursuit au Mémorial de Yad Vashem, avec le discours du vice-président américain, Mike Pence. Il rend hommage aux victimes de la Shoah, aux soldats alliés et aux "Justes qui ont sauvé des milliers de Juifs".

(AFP)

14h21 : "Nous avons une dette envers le passé. (...) La Shoah est une tragédie dont nous garderons le souvenir à jamais."

Les commémorations du 75e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz se poursuivent, avec l'intervention du président russe.

14h21 : Benyamin Nétanyahou a appelé à agir contre les "tyrans de Téhéran", lors de son discours pour les commémorations de la Shoah. Il a qualifié l'Iran de "régime le plus antisémite de la planète", un "régime qui cherche ouvertement à développer l'arme nucléaire et à annihiler le seul et unique Etat juif".

20h44 : Il est 14 heures, on prend un café et on fait le point sur l'actualité :

• Vladimir Poutine, Emmanuel Macron, le vice-président américain, Mike Pence, ou le prince Charles : Israël accueille une quarantaine de dirigeants pour marquer le 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz. Suivez la cérémonie en direct.


• L'ex-femme de Michel Fourniret, Monique Olivier, sera de nouveau entendue demain par la juge d'instruction chargée de l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin.

• La ville de Pékin annonce l'annulation des très populaires festivités prévues pour le Nouvel An chinois, en raison de l'épidémie de coronavirus. Suivez notre direct.

• Le département de l'Aude est toujours en alerte rouge aux inondations, après le passage de la tempête Gloria. Les Pyrénées-Orientales sont, elles, en vigilance orange aux avalanches, à la pluie et aux inondations.

13h47 : Le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, rend désormais hommage aux "justes parmi les nations, qui ont risqué leurs vies pour sauver des Juifs de la Shoah".

13h39 : "Si nous cessons de nous souvenir, l'histoire peut recommencer."

Dans son discours d'ouverture des commémorations de la libération du camp d'Auschwitz, le président israélien rappelle le devoir de mémoire de la Shoah. "L'antisémitisme est une maladie chronique", martèle-t-il.

13h29 : Les commémorations des 75 ans de la libération du camp d'Auschwitz démarrent au Mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem. Le président israélien, Reuven Rivlin, prend la parole. Vous pouvez regarder la cérémonie en direct sur notre site.

14h17 : Bonjour . Le président polonais, Andrzej Duda, a décliné l'invitation aux commémorations à Jérusalem en raison de désaccords avec la Russie et Israël. Il est notamment mécontent parce qu'il ne lui pas été demandé de prononcer un discours lors de la cérémonie, contrairement aux représentants de la France, du Royaume-Uni, de la Russie, des Etats-Unis et de l'Allemagne. Le dirigeant polonais participera toutefois aux commémorations annuelles dans le camp d'Auschwitz, lundi, en Pologne.

13h05 : Bonjour, aucun représentant d'autorité polonaise ? Bizarre

12h57 : Emmanuel Macron est arrivé au Mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem, pour les commémorations du 75e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz. Le président français participe à cette cérémonie aux cotés d'une quarantaine d'autres dirigeants.

12h20 : Il est midi, c'est l'heure du point sur l'actu :

Une deuxième ville chinoise, Huanggang, à proximité de Wuhan, a été mise en quarantaine par les autorités. L'épidémie, qui sévit depuis quelques jours, a fait 25 morts et plus de 600 contaminés. Une nouvelle réunion de l'OMS est prévue ce soir.


Les départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales sont toujours en alerte rouge inondations. La nuit dernière, plus de 1 500 personnes ont été évacuées et logées dans des gymnases en prévention.


Vladimir Poutine, Emmanuel Macron, le vice-président américain Mike Pence, le prince Charles : Israël accueille une quarantaine de dirigeants pour marquer le 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz.

11h12 : Lorsque j'étais en première et en terminale, j'ai eu la chance de participer à un projet sur la shoah mit en place par la région pays de loire. Nous sommes allés à Auschwitz, ce fut une expérience douloureuse mais nécessaire pour perpétuer la mémoire des personnes assassinés là bas.

10h59 : Une pensée pour Denise Toros-Mater, rescapée d'Auschwitz. Son livre poignant "j'avais seize ans à Pitchipoï, et son action de mémoire en Provence avec des collégiens

10h58 : À 91 ans, Malka Zaken, survivante du camp de concentration et d’extermination d'Auschwitz-Birkenau (Pologne), raconte. Arrachée à sa mère alors qu'elle était enfant, elle conserve une poupée en souvenir. "Ma mère a été brûlée directement par les nazis", témoigne-t-elle. Un récit poignant à voir en vidéo.