Auschwitz : Malka Zaken, l'une des dernières rescapées, témoigne

L'une des dernières rescapées du camp de la mort nazi d’Auschwitz-Birkenau (Pologne), Malka Zaken, témoigne de ce qu'elle a vécu lors de la Seconde Guerre mondiale. 

À 91 ans, Malka Zaken, survivante du camp de concentration et d’extermination d'Auschwitz-Birkenau (Pologne), raconte. Arrachée à sa mère alors qu'elle était enfant, elle conserve une poupée en souvenir. "Ma mère a été brûlée directement par les nazis", témoigne-t-elle. À 12 ans, elle est déportée avec ses six frères et sœurs. Malka Zaken sera la seule survivante. Durant trois années, elle subit les mauvais traitements des officiers nazis

Impossible reconstruction 

"Je ne peux pas oublier la souffrance que j'ai vécue. Ils me battaient, me donnaient des coups de ceinture sans cesse. (...) ils n'ont pas eu pitié", se souvient-elle. Dans sa mémoire sont encore vives les exécutions quotidiennes, et le spectre de la mort, omniprésent dans le camp. La rescapée se souvient de scènes particulièrement violentes, comme celle de l'attaque d'une femme enceinte. "Ils ont pris une lame de rasoir, lui ont ouvert le ventre. Ils ont sorti le bébé et l'ont lacéré aussi". Malka Zaken est marquée à vie par la cruauté des nazis, rendant sa reconstruction extrêmement difficile.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Des déportés juifs sont enregistrés par la police au camp de transit de Phitiviers, dans le Loiret, le 14 mai 1941.
Des déportés juifs sont enregistrés par la police au camp de transit de Phitiviers, dans le Loiret, le 14 mai 1941. (AFP)