Agnès Zini survivante d'Auschwitz libéré il y a 75 ans

En cinq ans à Auschwitz-Birkenau (Pologne), 1,5 million de personnes ont été assassinées par les nazis. Les survivants sont peu nombreux. Parmi eux, Agnès Zini, qui vit à Jérusalem (Israël).

franceinfo

Le matricule d'Agnès Zini, ancienne déportée, est gravé à jamais sur son bras. "On m'a appelé 18244 tout le temps". Elle a 22 ans quand elle descend du train qui l'a conduite au camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz-Birkenau (Pologne). Elle vient de Slovaquie avec sa mère et immédiatement elles comprennent qu'elles sont promises à la mort. C'est par miracle qu'Agnès Zini et sa mère ont survécu. Sa sœur, enceinte de six mois, a été gazée dès son arrivée au camp. Son père a été fusillé dans le camp de Sobibor.

Un petit-fils général

Longtemps, Agnès Zini s'est rendue dans les écoles pour raconter ce qu'elle a vécu. À 97 ans, elle n'en a plus la force, et si l'actualité parfois l'inquiète, elle sait qu'elle peut compter sur son petit-fils, général dans l'armée israélienne, pour la protéger et défendre son pays d'adoption, Israël.

Le JT
Les autres sujets du JT
Agnès Zini, ancienne déportée juive
Agnès Zini, ancienne déportée juive (FRANCEINFO)