Au Danemark, un site de rencontres dédié aux célibataires voulant un bébé

Babyklar.nu (prêtpourbébé.maintenant) a été lancé lundi par un entrepreneur français.

Babyklar.nu (prêtpourbébé.maintenant) a été lancé lundi 17 juin 2013 par un entrepreneur français.
Babyklar.nu (prêtpourbébé.maintenant) a été lancé lundi 17 juin 2013 par un entrepreneur français. (NARCISA / E+ / GETTY IMAGES)

Au moins, avec ce site, les choses sont claires. Au Danemark, un Français a lancé, lundi 17 juin, un site internet de rencontres visant les célibataires qui veulent avoir des enfants. Babyklar.nu (prêtpourbébé.maintenant), qui attire un peu plus d'hommes que de femmes, est l'œuvre d'Emmanuel Limal, un homme aux intérêts éclectiques puisqu'il est à la fois ingénieur, acteur et dramaturge. Il a raconté avoir eu l'idée en voyant, sur un autre site de rencontres, une femme s'excuser de dire sur sa fiche de présentation qu'elle voulait faire un enfant.

"Je pense que c'est beaucoup dû au fait que nous devons constamment nous vendre", a-t-il expliqué, relevant la réticence généralisée à aborder le sujet dans les discussions sur les forums internet. "La plupart des gens veulent juste parler des choses qui les passionnent et préfèrent ne pas mentionner qu'il leur manque quelque chose d'aussi important qu'une famille et des enfants." Au Danemark, la natalité est au plus bas depuis deux décennies, à environ 1,7 enfant par femme, suscitant des initiatives comme celles de garderies qui offrent aux parents une soirée de garde gratuite afin d'aider leur vie de couple. 

Selon Emmanuel Limal, les internautes vivent avec une idée reçue selon laquelle une évocation franche de son envie d'être parent va refroidir les autres. "Ils se disent : si je ne mentionne pas que je veux des enfants, je serai attirant pour plus de gens. Mais la vérité c'est qu'on attire le mauvais type de personnes." Depuis son lancement, 50 personnes par heure s'inscrivent en moyenne. Le chef d'entreprise français a confié avoir acheté plusieurs noms de domaine pour éventuellement lancer le site dans d'autres pays.