Cet article date de plus de cinq ans.

L'aéroport de Bruxelles sera "à nouveau partiellement opérationnel" dimanche avec trois vols au départ

Le PDG de l'aéroport a annoncé que trois vols seulement décolleront de l'aéroport visé par une attaque terroriste le 22 mars. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'aéroport de Bruxelles-Zaventem, le 23 mars 2016 après l'explosion de deux bombes dans le hall des départs.  (YORICK JANSENS / BELGA / AFP)

Treize jours après les attentats de Bruxelles, l'aéroport de Bruxelles-Zaventem sera "à nouveau partiellement opérationnel" dimanche 3 avril, avec trois vols au départ, a annoncé son PDG, samedi 2 avril. Les premiers vols prendront la direction de Faro (Portugal), Turin (Italie), et Athènes (Grèce).

"Dès demain dimanche, Brussels Airport devrait être partiellement opérationnelle. Nous devrions recevoir encore aujourd'hui l'autorisation officielle d'opérer", a déclaré M. Feist au cours d'une conférence de presse, voyant dans la réouverture de l'aéroport "un signal d'espoir qui témoigne de notre volonté et force pour surmonter cette épreuve et ne pas plier".

La journaliste de France 3 Paggy Mauger assistait à la conférence de presse des autorités belges. Elle précise que La capacité sera de 800 passagers par heure. 

Les infrastructures temporaires montées après les attaques, qui permettent à l'aéroport de tourner à 20% de ses capacités normales en recevant quelque 800 passagers par heure, devraient être pleinement opérationnelles "en quelques jours", a-t-il assuré.

Des mesures de sécurité supplémentaires ont été décidées à la demande des syndicats de police. Seuls les passagers munis de billets et de documents d'identité pourront accéder au hall d'enregistrement temporaire, et leurs bagages seront contrôlés avant qu'ils ne puissent y entrer. L'aéroport ne sera pas desservi par les transports en commun, et sera accessible uniquement en voiture ou en taxi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentats de Bruxelles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.