Cellule terroriste d'Argenteuil : un complice de Reda Kriket arrêté aux Pays-Bas

La traque se poursuit. La garde à vue de Reda Kriket a été prolongée. Le point sur les faits.

FRANCE 2

La traque du réseau terroriste d'Argenteuil se poursuit. Hier, dimanche 27 mars, un Français, Anis B., 32 ans, originaire de Montreuil, a été arrêté à Rotterdam aux Pays-Bas. Il était sous mandat d'arrêt européen depuis vendredi. Il est suspecté d'être le complice de Reda Kriket, l'homme arrêté jeudi près de Paris, accusé de préparer un attentat sur le territoire français.

Démanteler toute la cellule

Les enquêteurs sont remontés jusqu'à Anis B. grâce à son numéro de téléphone portable retrouvé dans une planque de Reda Kriket à Argenteuil. Là où les policiers avaient découvert des kalachnikovs et des produits chimiques permettant de fabriquer des explosifs. Reda Kriket et Anis B. ont été condamnés ensemble dans le passé. Tous deux ont séjourné en Syrie. On ignore toujours quelle était la cible de leur projet d'attentat. Dans cette cellule se trouvaient également des complices présumés à Bruxelles. Deux hommes ont été inculpés en Belgique. Parmi eux, Abderrahmane Ameuroud, 38 ans. La garde à vue de Reda Kriket a été exceptionnellement prolongée au-delà de quatre jours. L'objectif ? Permettre une plus grande coopération internationale, pour démanteler toute la cellule.

Le JT
Les autres sujets du JT