Attaques de Bruxelles : les contrôles sont renforcés aux postes frontières

Corinne Péhau, de France 3 Nord Pas-de-Calais, est au poste frontière de Rekkem, entre la France et la Belgique. Elle revient sur le renforcement du dispositif de contrôle.

FRANCE 3

Le trafic est ralenti sur les routes françaises qui rejoignent la Belgique, depuis les attentats qui ont fait une trentaine de morts, mardi 22 mars, à Bruxelles. La journaliste de France 3 Nord Pas-de-Calais, Corinne Péhau, se trouve au poste frontière de Rekkem, à 84 km de Bruxelles, entre la France et la Belgique. "Depuis ce matin, nous assistons au renforcement du dispositif policier", relate-t-elle. De trois policiers présents au poste ce matin, ils sont passés à une dizaine au cours de la matinée.

Un dispositif déjà renforcé samedi

"Camions et voitures roulent au ralenti sur une seule voie", indique la journaliste. Elle rappelle que ce dispositif de contrôle renforcé aux frontières a été mis en place depuis les attentats du 13 novembre à Paris. Et il a été une nouvelle fois augmenté il y a quatre jours, avec l’arrestation à Molenbeek, en Belgique, de Salah Abdeslam, l’un des suspects clés des attaques de Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT