Cet article date de plus de six ans.

Attaques de Copenhague : vidéo de l'auteur présumé, rassemblement géant

Alors que 30.000 personnes se sont rassemblées à Copenhague après les attaques de ce week-end, les médias danois annoncent que l’auteur présumé des fusillades avait publié une vidéo sur Facebook.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Une image d'Omar el-Hussein sur une vidéo-surveillance en 2013 (envoyée par la police danoise) © Reuters)

Nouvel élément dans l’enquête sur les attaques de Copenhague. Omar el-Hussein, l’auteur présumé des fusillades du weekend dernier, a publié une vidéo sur son profil Facebook. Elle dure trois minutes et sur fond musical, le Danois d'origine palestinienne de 22 ans explique qu’il veut punir "les infidèles" et qu’il agit pour l’Etat islamique. Ce sont les médias danois qui évoquent la vidéo ce lundi soir.

Cette vidéo contredit les dernières déclarations du Premier ministre danois qui affirmait qu’Omar el-Hussein n’appartenait à une cellule terroriste. Il était présenté jusqu’à présent comme un délinquant connu pour violences et pour avoir des armes en sa possession. Il venait de sortir de prison selon les médias locaux. Ce lundi, deux hommes soupçonnés de complicité ont été mis en examen. Ils auraient caché Omar el-Hussein, selon les enquêteurs. Eux clament leur innocence. 

Des bougies et John Lennon

Un grand rassemblement a lieu ce lundi soir à Copenhague, devant le centre culturel où s’est déroulée la première fusillade. 30.000 personnes se sont retrouvées. Portant des bougies et chantant "Imagine" de John Lennon, les manifestants entendaient afficher leur détermination à ne pas se laisser impressionner et à défendre leur modèle de société ouverte et solidaire.

"Nous avons maintenant fait l'expérience de la peur que le terrorisme tente de répandre ", a commenté le Premier ministre Helle Thorning-Schmidt devant la presse. "La démocratie danoise est forte, la nation danoise est forte et nous n'accepterons pas les menaces et les tentatives d'intimidation contre nos libertés et nos droits ", a-t-elle ajouté. En France, un rassemblement a eu lieu devant l’ambassade du Danemark à Paris. Le Premier ministre Manuel Valls s’y est brièvement rendu.

A ECOUTER AUSSI  ►►► Copenhague : "Son cri de haine, plus terrifiant que les coups de feu"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.