Attentat à Stockholm : "C'est quelque chose que l'on redoutait depuis longtemps"

Un camion a renversé et tué plusieurs personnes à Stockholm, en Suède vendredi. Une Française qui travaille à la mairie de la ville s'est confiée à franceinfo. 

Deux cyclistes se tiennent devant une rue barrée, dans le centre-ville de Stockholm (Suède), le 7 avril 2017.
Deux cyclistes se tiennent devant une rue barrée, dans le centre-ville de Stockholm (Suède), le 7 avril 2017. (REUTERS)

Un camion a renversé plusieurs passants et s'est encastré dans un grand magasin de l'hyper-centre de Stockholm, en Suède, vendredi 7 avril. Le bilan est pour l'instant de 4 morts et de 15 blessés selon la police suédoise.

Cindy, une Française qui travaille à la mairie de Stockholm, a pris connaissance des évènements par une alerte sur son portable. "J'étais au bureau, à la mairie. On a mis la télé en route et on a vu les images en direct de ce qu'il se passait dans le centre-ville." 

"Beaucoup d'anxiété"

Dès les premières images, elle a ressenti "tout de suite beaucoup d'anxiété". "C'est quelque chose qu'on redoute depuis longtemps, après ce qui s'est passé en France et dans des grandes villes européennes" a-t-elle confié.

Rapidement, le gouvernement a pris plusieurs mesures de sécurité. "Les sites sensibles comme le Parlement, la mairie, le siège du gouvernement ont tout de suite été renforcés. Les transports en commun ont été arrêtés." a décrit Cindy.

"Très peu de trafic routier"

Quelques heures après l'attaque, la panique a laissé place à une ambiance particulière dans la ville. "La différence avec d'habitude c'est qu'il y a très peu de trafic routier." a détaillée l'employée de mairie. "Les gens préfèrent marcher ou faire du vélo parce qu'ils se sentent plus en sécurité. Ce n'est plus tendu, mais on se rend compte que quelque chose d'un peu spécial s'est passé."

On voit les gens qui s'embrassent les uns les autres, qui se tiennent dans les bras.Cindy, une Française employée de la mairie de Stockholmà franceinfo

Selon le Premier ministre suédois Stefan Löfven, tout indique qu'il s'agit d'une attaque terroriste. Les services de sécurité suédois ont évoqué un "attentat".

"Ça a cristallisé ce dont on avait peur depuis quelques mois." Cindy, une Française employée de la mairie de Stockholm à franceinfo
--'--
--'--