Cet article date de plus de cinq ans.

Attentat à Berlin : la police allemande demande le silence aux internautes avec une photo de chat

Sur Twitter, la police berlinoise a fait référence à l'attitude des Belges, en novembre 2015. Ces derniers avaient posté d'innombrables photos de chats plutôt que d'entraver le travail des forces de l'ordre. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran d'un message posté sur Twitter par la police de Berlin, le 21 décembre 2016. (TWITTER)

Les recherches continuent en Allemagne pour retrouver le nouveau suspect de l'attentat de Berlin. Et pendant ce temps, des chats envahissent les réseaux sociaux pour éviter de dévoiler des éléments sur l'enquête. Tel est le message implicite d'un tweet de la police de Berlin, posté mercredi 21 décembre, au surlendemain de l'attaque meutrière contre un marché de Noël. Il s'agit d'une photo de chat, accompagnée d'un hashtag pouvant être traduit par "Sans commentaire". 

Ce message énigmatique fait écho à l'attitude des autorités belges, observée en novembre 2015, lors du blocage de Bruxelles pour menace d'attentats. Sur Twitter, la police belge avait demandé aux internautes de ne rien dire et de ne rien montrer. En réponse, les Belges avaient donc répondu en postant des photos de "lolcats".

Quelques minutes après la publication du message de la police berlinoise, de nombreux Allemands ont pris au mot les autorités. Les messages accompagnés de photos de chats se mulitplient donc outre-Rhin. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attaque au camion à Berlin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.