Attentat à Berlin : l'Allemagne, debout face au terrorisme

Près de deux jours après l'attentat qui a frappé la capitale allemande, les Berlinois ne veulent pas céder à la psychose.

Sur cette emblématique place de Berlin (Allemagne), les Allemands ont très vite repris leurs habitudes. Certes l'auteur du carnage qui a tué au moins 12 personnes, lundi 19 décembre, est toujours en fuite mais les Berlinois ne veulent pas céder à la psychose. Sur les lieux de l'attaque, la présence policière se fait discrète. Mais dans le reste de la capitale allemande, pas de déploiement policier visible pour encadrer les courses de Noël ni de patrouille à tous les coins de rue pour protéger les touristes.

Pas de plan Vigipirate

Les Allemands ne réclament pas un plan Vigipirate à la française. "Plus de police ? Cela ne changerait rien. Si on protège un marché, les terroristes iront ailleurs", estime cet habitant. Pas de panique donc, mais les Allemands suivent de très près les développements de l'enquête pour tenter de comprendre ce qu'il s'est passé lundi soir sur le marché de Berlin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnes rendent hommage aux victimes de l\'attaque contre le marché de Noël de Berlin (Allemagne), le 20 décembre 2016. 
Des personnes rendent hommage aux victimes de l'attaque contre le marché de Noël de Berlin (Allemagne), le 20 décembre 2016.  (ODD ANDERSEN / AFP)