VIDEO. Attentats en Allemagne : Angela Merkel "n’a pas mesuré les conséquences de l’ouverture massive des frontières", estime Rachida Dati

La candidate LR était l'invitée de franceinfo vendredi matin. 

FRANCEINFO

Angela "Merkel n’a pas mesuré les conséquences de l’ouverture massive des frontières", de l'Allemagne, en septembre 2015, a réagi vendredi 21 février sur franceinfo Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris, après les attentats qui ont tué neuf personnes à Hanau, près de Francfort mercredi soir.

"Quand elle le fait, elle le fait sans anticipation, sans cadre, sans même le gérer, poursuit Rachida Dati. Elle n’écoute pas son opinion publique, elle ne la prépare pas. Elle paie au prix fort cette ouverture massive des frontières" aux réfugiés notamment syriens qui se pressent aux frontières de l'Europe. Une crise qui sera marquée par l'image du petit Aylan, un enfant syrien échoué sur une plage de Turquie.

Même si elle assure ne pas faire de "parallèles" avec la décision d'Angela Merkel, Rachida Dati en profite pour attaquer Anne Hidalgo sur sa politique d'accueil des migrants à Paris, en assurant qu'en 2015 la maire de Paris "disait : je m'inspire de madame Merkel en disant que moi aussi je veux accueillir massivement." 

Selon la candidate LR "ce n’est pas avec l’idéologie laxiste de madame Hidalgo et le monde merveilleux de madame Buzyn, [la candidate LREM], que nous allons régler le problème des Parisiens de la porte d’Aubervilliers, de la porte de la Villette, de la porte de la Chapelle, du cœur de Paris", a-t-elle insisté.

Rachida Dati était l\'invitée de franceinfo vendredi 21 février. 
Rachida Dati était l'invitée de franceinfo vendredi 21 février.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)