Inondations meurtrières : le gouvernement allemand veut améliorer son système d'alerte des crues

Les inondations qui ont dévasté une partie de l'Ouest de l'Allemagne ont fait au moins 165 morts, selon un dernier bilan.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ville d'Altenahr (Allemagne), dévastée par des inondations, le 19 juillet 2021. (BORIS ROESSLER / DPA / AFP)

Le gouvernement allemand a promis lundi 19 juillet d'améliorer le système national d'alerte-catastrophe, critiqué depuis les inondations dévastatrices qui ont frappé le pays. Le bilan s'est encore alourdi à au moins 165 personnes mortes.

De manière générale, les systèmes d'alerte pour la population lors des pluies diluviennes, à l'origine des crues meurtrières dans l'Ouest du pays, "ont fonctionné", notamment via une application pour les téléphones portables appelée "Nina", a assuré une porte-parole du gouvernement, Martina Fietz, lors d'un point presse. "Mais les expériences que nous avons faites lors de cette catastrophe montrent que nous devons faire davantage et mieux", a-t-elle admis.

Principale cible des critiques, la protection civile allemande est accusée de ne pas avoir averti suffisamment vite les populations concernées dans les zones inondables de la gravité des crues. Les crues ont en effet entraîné des coupures d'électricité massives et fait tomber des antennes de télécommunication, empêchant des habitants de recevoir à temps les alertes.

Pendant ce temps, le décompte macabre des morts retrouvés dans les caves ou des carcasses de voiture se poursuit. En Rhénanie-Palatinat, la région la plus touchée par le sinistre, "le nombre des morts est désormais à 117", contre 112 dénombrés auparavant, "et il y a 749 blessés", a dit à l'AFP Verena Scheuer, une porte-parole de la police de Coblence. En Rhénanie-du-Nord-Westphalie, le dernier bilan dimanche faisait état d'"au moins" 47 morts, tandis qu'un décès était à déplorer en Bavière, dans le Sud du pays, touchée par d'importantes crues ce week-end.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.