Grand Témoin : il a passé 15 ans en cavale

Rédoine Faïd, qui a été arrêté mercredi 3 octobre, a été piégé par un téléphone portable. Voici le témoignage de Jean-Claude Pautot, un ancien braqueur. Il a vécu quinze ans de cavale. Règle numéro 1 pour échapper à la police : ne jamais se faire remarquer.

France 3

Jean-Claude Pautot est une ancienne figure du grand banditisme. En 1982 il s'évade de prison en sciant ses barreaux. Commence alors une longue cavale de quinze ans, orchestrée par des complices. "On a préparé un appartement, les frigos sont pleins, quand on arrive il y a les armes", se souvient-il en racontant sa première journée d'évasion. Il pose alors ses valises en Allemagne et se retrouve sous le coup d'un mandat d'arrêt international. Une vie de dissimulation : il devait cacher qu'il était français.

Il va commettre une erreur

"Je veux un hôtel, je prenais ma carte d'identité, il faisait une photocopie, je froissais le lit, je mettais un peu d'eau, une marque dans le lit, je ressortais par l'ascenseur et j'allais dormir autre part", explique-t-il, comme une technique pour ne pas se faire arrêter. Il faut garder son sang-froid en toute circonstance", souligne-t-il. Un jour, il va commettre une erreur en franchissant la frontière française pour rejoindre son fils. Son ex-femme avait laissé un téléphone qui a permis à la police de retrouver sa piste. Un dernier séjour en prison où il découvre la peinture. À 62 ans, il est aujourd'hui libre après 25 ans derrière les barreaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon le secrétaire national adjoint du Syndicat pénitentiaire des surveillants, rien n\'est en place pour accueillir Redoine Faïd en prison. 
Selon le secrétaire national adjoint du Syndicat pénitentiaire des surveillants, rien n'est en place pour accueillir Redoine Faïd en prison.  (THIERRY CREUX / MAXPPP)