Faut-il vraiment suivre le modèle allemand?

Chômage, salaires, économie… Les modèles français et allemand produisent des chiffres très différents, mais tout n’est pas à l’avantage de nos voisins Outre-Rhin, comme le rappellent souvent nos hommes politiques.

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Depuis 2010, nous sommes derrière l’Allemagne", déclare le Premier ministre, Édouard Philippe. François Hollande en 2013 faisait déjà l’éloge du modèle allemand. Mais les chiffres passés à la loupe montrent que tout n’est pas transposable pour l’Hexagone.

Chômage, économie : avantage Allemagne, mais…

Le taux de chômage est de 9,4% en France contre seulement 4% en Allemagne. Mais le taux d’emploi à temps partiel en France est de 14%, contre 22% Outre-Rhin. Chez les femmes, il est même de 36,9%. Parmi ces travailleurs, 19% exercent un mini-job payé 450 euros maximum.

Du côté des finances publiques, nos voisins affichent un excédent de 300 milliards alors que les comptes français peinent à rembourser le déficit. Mais l’état de nombreuses infrastructures publiques inquiète les citoyens allemands. "Je ne peux pas croire qu’on vive dans un pays riche", déclare un étudiant allemand en montrant son école délabrée.

La compétitivité reste par ailleurs légèrement supérieure côté français : 56,5€ par heure travaillée contre 55,7€.