Cet article date de plus de deux ans.

"Évidemment, c'est symbolique" : pour dénoncer les écarts de salaires, des transports en commun moins chers pour les femmes à Berlin

La société des transports en commun de Berlin propose des tickets de transports en commun 21% moins chers pour les femmes lundi, ce qui correspond à l'écart de salaire moyen entre les hommes et les femmes en Allemagne.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un train S-Bahn, à Berlin, le 5 novembre 2014. (JOHN MACDOUGALL / AFP)

À Berlin, les transports en commun coûtent 21% moins chers lundi 18 mars, pour les femmes. Ce rabais correspond à l’écart de salaire moyen constaté entre les hommes et les femmes en Allemagne. Au lieu de coûter 7 euros, le ticket "jour" est donc exceptionnellement à 5,50 euros pour les voyageuses.

"Évidemment, c'est symbolique", reconnaît cette femme qui s'engouffre dans le métro berlinois. "Ce n'est qu'une journée, mais ça peut faire parler du sujet. Je trouve ça cool comme geste."

L'initiative, lancée par la société des transports en commun de la capitale allemande (BVG, propriété de la ville), est globalement bien accueillie. C'est à l'occasion du jour de l’égalité salariale (Equal Pay Day), organisé dans le pays depuis 11 ans (et dans plusieurs autres pays d’Europe, mais pas à la même date pour tous).

"Pas juste un jour"

Une action symbolique, toutes les usagères des transports en commun berlinois en ont bien conscience : "Cela ne règle pas le problème, de façon plus générale, prendre le métro devrait être beaucoup moins cher", estime par exemple Rebecca.

Si c'est ça la norme aujourd'hui, alors ce devrait être ce tarif tout le temps, pas juste un jour. C'est injuste !

Une voyageuse

à franceinfo

Catherine, plus âgée, partage cet avis et veut des abonnements moins chers pour les femmes. Mais cette acceptation de cette inégalité salariale révulse Martina : "Dans une étude, aux yeux des jeunes filles allemandes, l'image de la femme idéale c'est celle des années 50. En termes d'émancipation, c'est un retour en arrière. Certaines filles prennent les droits qui existent comme acquis, et sont même prêtes à retomber dans un rôle de jolie femme et d'objet."

À ces 21% d'écart de salaire entre les femmes et les hommes, on peut ajouter cette autre donnée de l'Allemagne aujourd'hui : les femmes perçoivent une pension de retraite 53% inférieure à celle des hommes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.