Eurozapping : baisse de la TVA sur le gaz en Allemagne et réhabilitation du gras comme traitement oncologique en Suède

Publié Mis à jour
Eurozapping : baisse de la TVA sur le gaz en Allemagne et réhabilitation du gras comme traitement oncologique en Suède
FRANCEINFO
Article rédigé par
G. Dehlinger, F. Pairaud - franceinfo
France Télévisions

Comme chaque soir, le 23h fait un tour de l'actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision. C’est l’Eurozapping du jeudi 18 août.

L’Allemagne baisse la TVA du gaz. Pas question de se faire de l’argent avec le gaz sur le dos des contribuables, en période d’inflation galopante. Pour compenser la hausse des prix sur le kilowattheure par les fournisseurs, le gouvernement allemand a choisi de baisser la TVA de 19 à 7%, avec l’accord de Bruxelles. "Grâce à cette mesure, nous allons alléger la facture des clients du gaz, plus que ce que représente la hausse des prix", a déclaré Olaf Scholz le Chancelier allemand. Cette réduction de TVA doit durer jusqu’en mars 2024.

Incendies en Espagne

La TVE en direct depuis le QG des pompiers en Espagne. Après cinq jours de lutte, 25 000 hectares déjà partis en fumée et quelque 3 000 personnes évacuées, enfin un peu de répit pour les pompiers de Valence dans le sud-est de l’Espagne. "Nous étions sur le point de perdre le contrôle lorsque vers minuit il a commencé à pleuvoir. Ça nous a permis de reprendre le dessus", détaille Alejandro Tejero, capitaine des pompiers. Depuis le début de l’année plus de 270 000 hectares ont brûlé en Espagne.

Une étude suédoise réhabilite le gras pour lutter contre le cancer. Un ventre adipeux, le meilleur médicament contre le cancer, encore faut-il que ce soit du bon gras. Car nous en avons deux. Le blanc qui stocke le sucre et le brun qui les élimine ; à basse température il dévore les glucides et affament les cellules cancéreuses. "Certains chercheurs ont montré que mettre les pieds dans l’eau froide, tous les jours, pendant quinze à trente minutes peut suffir à activer la graisse brûne", détaille Yihai Cao, professeur de recherche sur le cancer de l'Institut Karolinska (Suède).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.