Allemagne : Berlin après la chute du mur

L'Allemagne célèbrera les 30 ans de la chute du mur de Berlin, samedi 9 novembre. Que reste-t-il de cette frontière de béton ?

Franceinfo

Pour quelqu’un qui reviendrait à Berlin pour la première fois depuis 30 ans, depuis la chute du mur dont il reste quelques vestiges, il ne reconnaîtrait quasiment plus la cité qui est devenue la capitale de l’Allemagne réunifiée. Tours de verre et d’acier, participation d’architectes de renom comme Renzo Piano, architecture innovante… En trois décennies, la ville du nord-est allemand est devenue un des symboles de l’Europe.

Berlin touchée par l’augmentation des loyers

Autour de Postdamer Platz, qui était encore un no man’s land en 1989, de nombreux bâtiments sont sortis de terre, donnant au quartier une atmosphère futuriste, novatrice. Un lieu de vie, de consommation pour les Berlinois. D’autres quartiers, autrefois populaires sont désormais très bohème, branchés, comme Prenzlauer Berg, d’où partit la contestation en 1989 à l’origine de la chute du mur.

Des artistes sur le recul

La scène alternative a dû partir, elle a été remplacée par des familles, des enfants… Cela n’a plus rien à voir avec 1989”, analyse Oliver Detelich, propriétaire d’une école de danse. Conséquence : une augmentation importante des loyers, qui tend à limiter aujourd’hui la place accordée aux artistes.

Le JT
Les autres sujets du JT
En marge des commémorations de la chute du mur de Berlin (Allemagne), trente ans après le concert de Rostropovitch, un violoncelliste français va marcher dans ses pas samedi 9 novembre.
En marge des commémorations de la chute du mur de Berlin (Allemagne), trente ans après le concert de Rostropovitch, un violoncelliste français va marcher dans ses pas samedi 9 novembre. (MANUEL COHEN / AFP)