Cet article date de plus de trois ans.

Automobile : les Allemands sur la voie de l'électrique ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Automobile : les Allemands sur la voie de l'électrique ?
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

France 3 vous emmène au salon de l'automobile de Francfort (Allemagne) où le véhicule électrique semble avoir la cote cette année.

Au mondial automobile de Francfort (Allemagne), cette année, le véhicule électrique est à l'honneur chez les constructeurs allemands. Problème : les batteries de moteurs viennent pour la plupart d'Asie. Pas de quoi inquiéter les professionnels. "Le marché de fournisseurs de cellules en Asie est énorme. Pour le moment, on peut faire jouer la concurrence. Et en Allemagne, nous faisons beaucoup de recherches. Nous allons donc bientôt produire par nous-mêmes", affirme Adrien Irlinger, chef des chaînes de montage voiture électrique chez Mercedes.

Sans dépassement de vitesse

Sereins les Allemands. Pourtant, l'Asie occupe un étage du salon. De nombreux Chinois. Mais la communication est difficile, aucun ne parle anglais. En revanche, chez le leader coréen, l'argumentaire est rodé. Plus loin, Mercedes est en position de force. Un immeuble entier, dans une allée du salon, avec en première ligne, uniquement des voitures électriques, nouvelle vitrine de la marque. Difficile à déstabiliser. Même lorsque l'on évoque les problèmes de masse salariale : construire un moteur électrique nécessite deux fois moins d'employés qu'un moteur thermique. Mais à la sortie des usines en revanche, certains salariés s'inquiètent de la montée en puissance de l'électrique. "Je trouve que mon employeur n'investit pas assez dans l'électrique", confie un homme. Après le dérapage Volkswagen sur le Diesel, les Allemands roulent donc en direction de l'électrique, mais sans dépassement de vitesse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.