Attentat en Allemagne : le spectre d'une résurgence néonazie

Après l'attaque dirigée contre une synagogue et un restaurant turc à Halle (Allemagne) mercredi 9 octobre, le profil du tueur se précise.

FRANCE 2

À 27 ans, il avait tout prémédité. Mode opératoire, motivations, armes... le suspect de l'attentat de Halle (Allemagne) du mercredi 9 octobre avait tout écrit dans un manifeste mis en ligne sur internet dix jours auparavant. Selon la police, l'homme a agi seul et n'avait aucun antécédent judiciaire. Les membres de la communauté juive demandent des réponses rapides sur le profil politique du tireur. Ils veulent également savoir pourquoi la synagogue visée n’était pas protégée par la police. Mercredi 9 octobre, Angela Merkel s'est rendue dans un lieu de culte à Berlin pour exprimer sa solidarité et dénoncer un attentat antisémite.

Les actes antisémites en hausse de 20%

"Yom Kippour 2019 en Allemagne", le titre de la une du journal allemand Die Welt résume l'inquiétude face à la résurgence des mouvements néonazis. Le nombre d'actes antisémites dans le pays a augmenté de 20% l'an passé. 

Des policiers sécurisent la zone de Halle (Allemagne) où au moins deux personnes ont été tuées par arme à feu, mercredi 9 octobre 2019.
Des policiers sécurisent la zone de Halle (Allemagne) où au moins deux personnes ont été tuées par arme à feu, mercredi 9 octobre 2019. (SEBASTIAN WILLNOW / DPA-ZENTRALBILD / AFP)