Cet article date de plus de quatre ans.

Allemagne : les salariés de la métallurgie en grève pour la semaine de 28 heures

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
allemagne greve
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

En Allemagne, de grosses entreprises de métallurgie ont été paralysées ce mercredi 31 janvier. Les syndicats demandent des augmentations de salaire et l'instauration de la semaine de travail à 28 heures.

Dès l'aube ce mercredi, les équipes du matin ont crié leurs revendications : "Augmentez les salaires, baissez le temps de travail !" Près de quatre millions de salariés de la métallurgie étaient appelés à débrayer pour des grèves de 24 heures. Le puissant syndicat IG Metall réclame que les salariés tirent profit de l'embellie économique. Leurs revendications : une hausse des salaires de 8% et la possibilité de passer à la semaine de 28 heures pendant deux ans maximum sans perte de salaire pour les salariés qui ont des personnes à charge.

Dernière grève fructueuse en 1984

En Allemagne, de nombreuses entreprises allemandes proposent déjà des horaires aménagés. Réduire le temps de travail est devenu un argument pour recruter alors que le chômage est au plus bas. Mais beaucoup de patrons refusent le passage de 35 à 28 heures. Ils dénoncent une grève coûteuse : 90 millions d'euros par jour. La dernière grève de ce type remonte à 1984. IG Metall avait obtenu le passage de 40 à 35 heures de travail.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.