Allemagne : le centriste Armin Laschet devient le candidat de la droite à la succession d'Angela Merkel

Le candidat de 60 ans, président de la CDU, se retrouve ainsi bien placé pour remplacer la chancelière, qui se retirera à l'issue du scrutin législatif du 26 septembre, après 16 ans à la tête de l'exécutif.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le candidat de la droite allemande à la succession d'Angela Merkel, Armin Laschet, le 19 avril 2021 au quartier général de son parti, à Berlin (Allemagne). (TOBIAS SCHWARZ / AFP)

Au terme d'un combat acharné, la droite allemande a choisi mardi 20 avril le candidat à la succession d'Angela Merkel en vue des élections de septembre. "Les dés sont jetés, Armin Laschet sera le candidat de l'Union conservatrice", constituée de deux partis (la CDU de la chancelière et la CSU en Bavière), a déclaré son rival Markus Söder. Ce dernier a promis de le soutenir "sans rancune et de toutes ses forces" aux législatives du 26 septembre.

Même si la droite est en baisse dans les sondages, elle reste la première force politique d'Allemagne. Armin Laschet, 60 ans, se retrouve ainsi bien placé pour remplacer Angela Merkel, qui se retirera à l'issue du scrutin, après 16 ans à la tête de l'exécutif. La chancelière a d'ailleurs envoyé ses "chaleureuses félicitations" au candidat désigné.

La veille, Armin Laschet avait obtenu le soutien d'une large majorité du comité exécutif de la CDU (Union chrétienne-démocrate), parti qu'il préside, au terme d'une réunion nocturne de plus de six heures. Toutefois les divisions apparues lors d'une semaine de duel fratricide d'une rare intensité au sein du camp conservateur risque de laisser des traces. "Même si la tempête passe, le prix de cette épreuve de force est énorme, pour Laschet personnellement, et pour l'Union conservatrice dans son ensemble", a estimé mardi l'hebdomadaire Der Spiegel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.