Allemagne : cinglante défaite pour le camp d'Angela Merkel dans deux Etats régionaux à six mois des législatives

Dans les Etats régionaux du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat, le camp conservateur a enregistré dimanche les pires scores de son histoire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La chancelière allemande, le 4 mars 2021 à Berlin. (KIRA HOFMANN / DPA-ZENTRALBILD / AFP)

Un signal inquiétant pour le camp d'Angela Merkel. Les conservateurs allemands, embourbés dans un scandale financier et critiqués pour leur réponse à la pandémie de Covid-19, ont essuyé, dimanche 14 mars, une cinglante défaite électorale dans deux Etats régionaux, à six mois de législatives qui doivent désigner le successeur de la chancelière.

L'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière a subi "un désastre" électoral, selon Die Zeit, "une débâcle" telle qu'elle montre que "ça ne peut pas continuer comme ça", prévient même Der Spiegel.

Pires scores de son histoire

Dans les Etats régionaux du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat, le camp conservateur a enregistré les pires scores de son histoire, d'après les résultats provisoires. La CDU ne recueille dans le Bade-Wurtemberg que 24,1% des suffrages, contre 27% il y a cinq ans, tandis qu'en Rhénanie-Palatinat elle atteint 27,7%, contre 31,8% en 2016.

Les conservateurs ne partaient certes pas favoris dans ces deux Länder dirigés respectivement par les Verts et par les sociaux-démocrates du SPD, mais ils accusent un recul de mauvais augure avant les législatives du 26 septembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.