Allemagne : la kippa contre l'antisémitisme

C'est un geste symbolique extrêmement fort : les habitants de Berlin et de plusieurs villes allemandes ont défilé avec une kippa pour condamner la recrudescence des agressions antisémites.

Voir la vidéo
France 2

Porter la kippa par solidarité : c'est l'action inédite de ces Allemands rassemblés à Berlin. Hommes, femmes, juifs non-juifs, côte à côte 70 ans après la Shoah à un moment où le pays craint une résurgence de l'antisémitisme. "Je pensais que c'était une évidence de pouvoir porter la kippa à Berlin, or on a vu que ce n'était pas le cas", explique un homme coiffé d'une kippa en signe de solidarité.

Un commissaire chargé de lutter contre l'antisémitisme a été nommé

Ce qui a tout déclenché : l'agression il y a une semaine de ce jeune homme qui portait une kippa dans un quartier branché de Berlin. Non-juif, il voulait faire une expérience : les images de l'incident ont fait le tour des réseaux sociaux. L'agresseur, un réfugié syrien, s'est rendu à la police. Depuis plusieurs semaines, les Allemands hantés par leur passé nazi ne cachent pas leur inquiétude face à un nouvel antisémitisme véhiculé par une extrême droite en plein essor, mais aussi par certains réfugiés accueillis dans le pays, ce que regrette la chancelière Merkel. Face à cette prise de conscience nationale, le gouvernement allemand vient de nommer un commissaire chargé de lutter contre l'antisémitisme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le journal allemand Die Tageszeitung a imprimé une kippa en une de son édition du 25 avril 2018.
Le journal allemand Die Tageszeitung a imprimé une kippa en une de son édition du 25 avril 2018. (DIE TAGESZEITUNG / TWITTER)