Allemagne : l'extrême droite entre au parlement

Pour la première fois depuis la fin de la guerre, des députés nationalistes ont fait leur entrée au parlement allemand ce mardi 24 octobre dans une séance sous haute tension.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils sont installés à l'extrême droite de l'hémicycle. L'instant est solennel, l'image est lourde de symboles. Pour la première fois de l'Histoire de l'après-guerre, des élus de la droite nationaliste (AFD) entrent au Bundestag ce mardi 24 octobre. Ils sont 92. À peine la session ouverte, l'ambiance se tend. L'inauguration devait être tenue par un élu révisionniste de l'AFD : hors de question pour les autres partis qui modifient aussitôt les règles suscitant une réaction immédiate du parti d'extrême droite. "En 150 ans de vie parlementaire, cette règle était restée inviolée. Il n'y a eu q'une exception : en 1933, Hermann Göring avait brisé cette règle parce qu'il voulait exclure ses opposants politiques", a déclaré Bernd Baumann, député AFD.

Effroi dans l'assemblée

Dans les couloirs de l'assemblée, cette référence historique à l'un des bras droits d'Hitler et au passé nazi allemand suscite l'effroi. "C'est de la provocation pour attirer l'attention", estime Martin Schultz, président du SPD. Avec 92 sièges sur 709, les députés de l'AFD auront peu de poids en terme de voix, mais comptent bien peser sur le débat politique et l'opinion publique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Bundestag, chambre haute du Parlement allemand, en session à Berlin (Allemagne) le 21 octobre 2011.
Le Bundestag, chambre haute du Parlement allemand, en session à Berlin (Allemagne) le 21 octobre 2011. (JOHN MACDOUGALL / AFP)