À la tête de l'UE, Angela Merkel a fort à faire

Angela Merkel a pris la tête du Conseil de l'UE mercredi 1er juillet. Les attentes sont fortes sur la relance économique et aussi sur le Brexit. Tous les regards sont braqués sur la chancelière.

FRANCEINFO

 Le slogan de la présidence allemande est "Tous ensemble pour renforcer l'Europe". "J'y mettrai toutes mes forces", affirme Angela Merkel, alors que l'Allemagne a pris la tête du Conseil de l'UE mercredi 1er juillet. Premier test : convaincre en douceur les États récalcitrants d'adopter le plan de relance européen de 750 milliards d'euros. Le rôle de Berlin sera de jouer les médiateurs. Mais en coulisses, l'expérience, le poids politique d'Angela Merkel et sa gestion irréprochable de la pandémie de coronavirus en Allemagne sont des atouts considérables.

Autre défi compliqué : le Brexit

Deuxième test : le Brexit. L'UE et le Royaume-Uni ont jusqu'au 31 décembre pour boucler un accord commercial. La négociation piétine, d'où la mise en garde de la chancelière : les économies européennes seront plus fragilisées sans accord. Si sur ces deux écueils, l'amiral Merkel manœuvre bien, elle aura sa place, aux côtés de Mitterrand et de Kohl, au panthéon des grands Européens.

Le JT
Les autres sujets du JT
La chancelière allemande, Angela Merkel, lors d\'une conférence de presse, le 11 mars 2020.
La chancelière allemande, Angela Merkel, lors d'une conférence de presse, le 11 mars 2020. (TOBIAS SCHWARZ / AFP)