VIDEO. 4 000 militants écologistes mobilisés en Allemagne contre les mines de charbon

Ils tentent d'occuper le site minier de Garzweiler, dans la région de la Ruhr.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Plus de 4 000 Européens, pour l’essentiel des jeunes d’une vingtaine d’années, dont plus de 300 Français, se sont donné rendez-vous vendredi 21 juin dans la région minière de la Ruhr, en Allemagne. Ils exigent la fermeture des mines, dont certaines sont aussi grandes que la métropole de Lyon. L'exploitation du lignite, un charbon de mauvaise qualité et très polluant, encore largement utilisé outre-Rhin, fait de l’Allemagne le plus gros émetteur de dioxyde de carbone en Europe. Elle empêche le pays de respecter ses engagements pris à Paris lors de la COP 21.

Première journée laborieuse

La première journée de mobilisation de ces militants écologistes vendredi s'est rapidement transformée en jeu du chat et de la souris avec les forces de l'ordre. Les manifestants ont progressé très lentement vers leurs objectifs. Ils ne sont pas parvenus à occuper le site d'extraction de Garzweiler et ont été maintenus à distance par la police.

Les organisateurs de cette action comptent sur le renfort d'une partie des 20 000 jeunes qui sont descendus dans les rues d'Allemagne comme chaque vendredi. Des manifestants qui n'ont pas choisir par hasard leur lieu de rassemblement cette semaine : Aix-la-Chappelle, à environ 50 km du site de Garzweiler.

Plus de 4 000 militants écologistes sont rassemblés dans la région de la Ruhr.
Plus de 4 000 militants écologistes sont rassemblés dans la région de la Ruhr. (LUDOVIC PIEDTENU / RADIO FRANCE)