Allemagne : Munich n'a plus de place pour accueillir davantage de réfugiés

La police de Munich s'alarme. Après le nouvel afflux records de réfugiés dans la capitale bavaroise samedi, environ 12.000 personnes, la ville est arrivée "à l'extrême limite" de ses capacités d'accueil.

(Des centaines de réfugiés continuaient à arriver à la gare centrale de Munich, en Allemagne, le 13 septembre 2015 © Maxppp)

Depuis le 6 septembre dernier et la décision de l'Allemagne et de l'Autriche d'ouvrir leurs frontières aux réfugiés de guerre bloqués en Hongrie après avoir fui leur pays, en particulier la Syrie, des milliers de familles sont arrivées à Munich, en Bavière. Ils étaient 12.000 rien que pour la journée de samedi. A tel point que la ville n'a plus assez de logements d’urgence disponibles pour les accueillir.

"Compte tenu des chiffres enregistrés hier  il est tout à fait clair que sommes arrivés à l'extrême limite de nos capacités " pour prendre en charge les demandeurs d'asile qui affluent depuis les Balkans via la Hongrie puis l'Autriche, a déclaré un porte-parole de la direction de la police munichoise.

Le stage olympique des JO de 1972 pourrait être réquisitionné 

Faute de places dans les centres d'accueil, quelques dizaines de ces demandeurs d'asile ont été contraints la nuit dernière de dormir sur des matelas à même le sol, a précisé la radio-télévision publique bavaroise BR, qui souligne sur son site internet que la capitale bavaroise est "passée très près d'une catastrophe humanitaire".

De nouveaux arrivants sont attendus ce dimanche. Quelques centaines était déjà arrivées à la gare centrale dans la matinée.  "L'objectif aujourd'hui sera de continuer à transporter le plus grand nombre possible " de réfugiés vers des centres dans le reste du pays "afin de faire de la place (à Munich) pour les nouveaux arrivants ", a indiqué le porte-parole de la police.  Les autorités munichoises envisageraient aussi de réquisitionner le stade olympique de la métropole pour des hébergements.

EN IMAGES   | Hongrie-Allemagne : des milliers de réfugiés sur la route de l'espoir