Agence européenne du médicament : Aubry et Bertrand critiquent le "soutien tardif" de Macron à la candidature de Lille

La préfecture du Nord a été éliminée dès le premier tour du processus de sélection, selon une source à Bruxelles. C'est finalement Amsterdam qui a été désignée pour accueillir l'Agence européenne.

La maire de Lille, Martine Aubry, le 29 mars 2017, en visite à Douai (Nord).
La maire de Lille, Martine Aubry, le 29 mars 2017, en visite à Douai (Nord). (CITIZENSIDE / SADAK SOUICI / CITIZENSIDE / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Martine Aubry et Xavier Bertrand ont du mal à avaler la pilule. La maire (PS) de Lille et le président des Hauts-de-France (LR) ont regretté, dans un communiqué, "le soutien tardif et timide" d'Emmanuel Macron à la candidature de Lille pour accueillir le siège de l'Agence européenne du médicament. C'est finalement Amsterdam qui a été désignée par  les différents gouvernements de l'Union européenne.

Une véritable mobilisation du président Macron aurait fait la différence.

Martine Aubry et Xavier Bertrand

"En dépit [d'une] fantastique mobilisation" locale et régionale, "nous ne pouvons que regretter le soutien tardif et timide affiché par le président de la République", déclarent Martine Aubry et Xavier Bertrand dans leur communiqué. "Alors que Lille, la MEL (Métropole européenne de Lille) et la région Hauts-de-France portaient cette candidature depuis plus de six mois, c'est seulement la semaine dernière que le président de la République (...) a exprimé publiquement son soutien à notre initiative commune", ajoutent-ils.

Selon Xavier Bertrand, le faible soutien du président de la République serait stratégique. La France ne pouvait pas gagner sur tous les tableaux et le chef de l'Etat aurait ainsi sacrifié la candidature de Lille. "En soutenant l’Agence bancaire européenne, Emmanuel Macron a fait le choix de la finance plutôt que de la santé", a ainsi accusé le président des Hauts-de-France.

Conséquence logique de la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne, l'Agence européenne du médicament se devait de déménager de Londres et de trouver une nouvelle ville pour son siège. Selon une source diplomatique à Bruxelles, la candidature de la capitale des Flandres a été écartée de la course dès le premier tour. Elle n'a recueilli que trois points, ce qui signifie qu'un seul des 27 Etats membres de l'Union européenne, probablement la France, a fait de Lille son premier choix.